Une paire d'emails acides, envoyés récemment par des élèves de terminale scandalisés de ne pas trouver ici d'étude de Madame Bovary pour faciliter leurs révisions de dernière minute, nous oblige à mettre les choses au point et à expliquer ce qu'est ce site et ce qu'il n'est pas.

Les Lettres volées ont été fondées en 2010, à l'époque héroïque des luttes contre la mise au programme des Mémoires de Guerre de De Gaulle et contre la réduction de moitié de l'horaire de Littérature en TL : leur titre même rappelle cette genèse ouvertement polémique.

Malgré les apparences, l'esprit de résistance est resté : les enseignant(e)s de Lettres qui s'en occupent depuis sa fondation continuent à exercer leur esprit critique, à juger en conscience de la pertinence du choix de telle ou telle œuvre au programme, et à décider librement si ils/elles consentent à la travailler ou pas.

Ainsi de Madame Bovary, que nous avons décidé de boycotter il y a deux ans, non par haine du cher Gustave, mais parce que l'angle d'étude choisi nous semblait totalement inapproprié pour des élèves de terminale. A tort ou à raison peu importe, puisque ce site n'a rien d'institutionnel, est alimenté par un travail totalement bénévole, et n'est tenu à aucune autre obligation qu'une qualité d'information irréprochable.

Jean-Honoré Fragonard - La Lettre d'amour (v.1770)
Metropolitan Museum of Art

La tentation de jeter définitivement l'éponge fut grande au printemps 2014, mais l'annonce de la future fermeture du site suscita des réactions de désolation dont notre Livre d'or conserve précieusement l'essentiel. On avait encore besoin de nous pour Les Mains libres ; l'année suivante, la mise au programme d'Œdipe Roi, dans sa double version sophocléenne et pasolinienne, nous mit du baume au cœur : par plaisir, nous décidâmes de poursuivre l'aventure encore deux ans.

Autant avouer que le choix des Faux Monnayeurs nous laisse aujourd'hui fort dubitatives, une fois de plus, pour des raisons que nous laissons aux collègues le soin de découvrir par eux-mêmes dans leurs classes. Mais la philosophie de ce site étant de chercher (malgré ou peut-être à cause des difficultés) à tracer des pistes de réflexion personnelle assortie de beaucoup d'esprit critique, nous ferons de notre mieux. Que les collègues bénévoles nous offrent leur aide s'ils acceptent de partager leur expérience, tandis que les simples consommateurs ou les grincheux pourront passer leur chemin.

Agnès Vinas


Œuvre encore au programme en 2016-2017

Nouvelle œuvre au programme pour 2016-2017